<<  Novembre 2018  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
     1  2  3  4
  5  6  7  8  91011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
Coordonnées
92, rue du Maréchal Foch
45370 Cléry-Saint-André
Tél : 02 38 45 19 46
Fax : 02 38 45 91 96
ccvaldardoux@wanadoo.fr


Horaires d'ouverture :
du lundi au vendredi
de 9h à 12h30
et de 13h30 à 17h00



Connexion intranet


 

Recommander Imprimer

La dynamique de colonisation de la végétation


La dynamique végétale

Dans la réserve naturelle, la quasi totalité des habitats sont dépendants de la dynamique fluviale. Les alluvions déposées sur les bancs de sable, de graviers ou de galets lors des crues sont rapidement colonisées par la végétation. Cette végétation est dominée par des espèces annuelles (bidents, chénopodes, "petites" renouées...) parmi lesquelles on observe des semis de saule et de peupliers. Si une crue ne vient pas remettre en cause la colonisation végétale, une végétation herbacée vivace mêlée de semis de salicacées colonise le milieu. Elle peut atteindre 1 à 2 mètres dès l'année suivante. Quelques années plus tard, la croissance des salicacées réduit la place des grandes herbacées et conduit au stade des fourrés arbustifs. Le sol c'est alors éxhaussé de quelques décimètres par piégeage d'alluvions fines lors des crues. Une à deux décennies plus tard, ces fourrés sont devenus des futaies. Après ce stade, le peuplement continue de vieillir. Il se caractérise par l'apparition et la dominance de nouvelles espèces : les frênes, les chênes et les ormes puis des essences plus disséminées comme l'érable champêtre, l'érable plane et l'érable sycomore, le tilleul à petites feuilles, le noyer commun et des espèces arbustives telles que le nerprun purgatif, le sureau noir, le cornouiller sanguin... La strate herbacée quant à elle, est abondante du fait d'un sol riche et bien alimenté en eau.
 
C'est la mobilité spatiale du lit mineur qui, favorisée par l'alternance de l'érosion et de l'atterrissement, est un véritable moteur pour la biodiversité en favorisant la régénération des habitats et donc le renouvellement des espèces. Les cylces réguliers de crues et d'étiages sont à cet égard indispensables.

Les fruticées

La friche herbacée héliophile

La pelouse du bord de Loire

Les prairies "mosaïques"






Retour
Communauté de communes du Val d'Ardoux
  Contact - Mentions légales
Création Site Internet Orléans/Tours : Altaïsweb.