<<  Mai 2019  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
    1  2  3  4  5
  6  7  8  9101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
Coordonnées
92, rue du Maréchal Foch
45370 Cléry-Saint-André
Tél : 02 38 45 19 46
Fax : 02 38 45 91 96
ccvaldardoux@wanadoo.fr


Horaires d'ouverture :
du lundi au vendredi
de 9h à 12h30
et de 13h30 à 17h00



Connexion intranet


 

Recommander Imprimer

Son histoire

Le bourg de Cléry-Saint-André doit sa renommé à la basilique Notre Dame de style gothique flamboyant, l’un des plus beaux exemples du genre en Val de Loire. Son histoire est étroitement liée à la découverte en 1280 d’une statue de la vierge qui très vite fit de Cléry, déjà ville étape sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle, une ville de pèlerinage. De nombreux lieux destinés à l’accueil des voyageurs témoignent encore de cette effervescence, ici l’auberge de la Belle Autruche, là celle des Trois Rois marquées de leur enseigne.
 
D’abord humble chapelle, les libéralités des rois de France transforment le sanctuaire en un édifice digne de la statue. La 1ère pierre est posée en 1332. Très vite, l’église se trouve au cœur de la guerre de Cent Ans. Les troupes anglaises commandées par Salisbury et installées à Beaugency en 1421, viennent ravager l’église en 1428. Passant à Cléry le 29 avril 1429 pour se rendre à Orléans, Jeanne d’Arc ne verra de la collégiale qu’une ruine d’où émerge la grande tour carrée, seule rescapée du massacre anglais.
 
Charles VII et surtout le compte de Dunois entreprennent la reconstruction de l’église détruite par les anglais. Louis XI devenu roi, y participera lui aussi largement notamment suite au  « vœu de Dieppe » qui lui donna la victoire en 1443. La dévotion du roi à Notre Dame de Cléry s’affirme tout au long de son règne et conduit peu à peu Louis XI à choisir la collégiale comme lieu de sépulture. Devenu Seigneur de Cléry, Louis XI décide en 1467 qu’il sera inhumé à Cléry-Saint-André renonçant à la tradition royale qui voulait que les rois fussent enterrés à Saint Denis. Il meurt au Plessis-les Tours le 30 août 1483 et est inhumé le 7 septembre à Cléry. Sa femme Charlotte de Savoie le rejoint quelques mois plus tard. On peut encore y voir leur crâne traité à part pour l’embaumement. Au XVIe siècle, la construction des chapelles Sainte Barbe et Saint Jacques témoignent encore de l’intérêt porté à cet édifice tout comme les efforts consentis par Henri II pour l’embellir : les stalles du chœur portent son sceau. En 1562, les soldats de Condé saccagèrent la collégiale qui dès lors eu du mal à retrouver sa splendeur passée. Au cours du XVIIIe siècle, la dégradation matérielle de la collégiale s’accentue, le chapitre est dissout en 1790. Des travaux de restauration furent entrepris dès 1793 jusqu’au classement de l’édifice en tant que Monument Historique en 1840. Ce n’est qu’à partir de 1894 que l’église reçoit du pape Léon XIII, le titre honorifique de basilique.
Retour
Communauté de communes du Val d'Ardoux
  Contact - Mentions légales
Création Site Internet Orléans/Tours : Altaïsweb.